Les formations en langues avec Linguapolis : la rigueur germanique, le service à l'americaine, et la French Touch en plus !  

Financer sa formation

Réforme de la formation professionnelle : Ça y est, c’est fait… enfin, presque !

6231365 sEffectivement, dans la théorie, c’est fait. Fin février, députés et sénateurs ont donné leur aval et ont voté la réforme de la formation professionnelle dont on parle depuis des mois en France et qui a bien failli ne pas voir le jour en raison du volet « Inspection du Travail » qui y était rattaché à l’origine et qui, en l’absence d’un consensus, fera finalement l’objet d’un traitement à part.

 Quels seront les grands perdants et les grands gagnants de cette réforme ? Les spéculations vont bon train. Mais une chose est sûre : cette réforme est l’une des plus importantes et des plus impactantes depuis la création de la formation professionnelle en France dans les années 70.

 La transformation du DIF (Droit Individuel à la Formation) en CPF (Compte Personnel de Formation) devrait permettre prioritairement aux demandeurs d’emploi et au personnel peu qualifié d’accéder plus aisément à des formations. Reste à savoir comment la mise en œuvre de ce CPF se passera concrètement, pour ces publics fragilisés, mais également pour les salariés et leurs employeurs qui devront s’adapter aux nouvelles règles du jeu.

 Les autres aspects de la formation professionnelle seront également bouleversés, que ce soit au niveau de la modification de l’assiette des cotisations en fonction de la masse salariale et du nombre de salariés, ou également au niveau de la gestion des sommes (colossales) en jeu par les différents organismes dédiés (OPCA, Caisse des Dépôts et des Consignations…).

 Il faudra attendre la publication des décrets d’application avant que chaque acteur, à son niveau, puisse se pencher sur les modalités concrètes de mise en œuvre de la réforme. Gageons que 2015 sera une année charnière, de transition, et que tous les rouages ne seront très certainement pas opérationnels au 1er janvier.

 Conclusion : Si nous vous incitons chaque année à utiliser vos droits à la formation, ce n’est que plus vrai pour 2014 puisque 2015 risque fort d’être « quelque peu » chaotique dans cette mise en place.

 Bien entendu, nous nous efforcerons de vous tenir informés des étapes à venir, mais en attendant, Chères Entreprises, définissez les besoins de vos salariés, bâtissez votre plan de formation 2014 (sans hésiter à solliciter l’aide de votre OPCA dont c’est la mission), et bien entendu, pour tous vos besoins en langues, courez chez Linguapolis ! Let’s go ! Auf geht’s ! On y va ! Vamos ! Andiamo !